accueil dossiers du paranormal videos paranormales images paranormales Forum paranormal S'abonner au flux RSS
Publicité
Les derniers commentaires
Rejoignez-nous sur Facebook
Publicité

OVNI, l'origine du phénomène

De 1947 à nos jours

Kenneth Arnold L'histoire de l'ufologie moderne (l'étude des objets volants non identifiés) a débuté le 24 Janvier 1947. Ce jour-là, un certain Kenneth Arnold, aux commandes de son avion privé, aperçut près du mont Rainier, dans l'état de Washington, neuf disques brillants filant à grande vitesse (1600 km/h selon ses estimations) au-dessus des montagnes.
Arnold a raconté par la suite que les "soucoupes" semblaient rebondir par-dessus les montagnes, comme des pierres plates avec lesquelles on fait des ricochets sur l'eau.
Le lendemain, le récit d'Arnold était dans les journaux d'Amérique. Aussitôt, les signalements de "soucoupes volantes" se mirent à affluer, et l'US Air Force ouvrit une enquête baptisée Project Sign.

Dix jours après, l'armée fut discrètement savoir que, à ses yeux, Arnold avait eu une hallucination.
Puis le 7 Janvier 1947, la capitaine Thomas Mantell, à bord d'un chasseur P-51, se lança à la poursuite d'un objet rond et blanc apparu dans le ciel.
A 9000 mètres d'altitude, il perdit connaissance, et son avion alla s'écraser au sol. Cet événement, plus que tout autre, focalisa l'attention du public sur les ovnis.

Cela marque le début d'une époque où de nombreux signalements, qu'ils soient vrais ou faux, se succèdent, de même que les alertes et les suppositions. Rien qu'en 1947, on n'en enregistre par moins de 850. Les ovnis, comme on les appelle à partir de 1951, font désormais partie de la vie des gens. L'intérêt et le mystère que les médias créent autour du sujet alimentent des controverses toujours nouvelles, au point de faire naître de véritables associations de passionnés, les ufologues. Mais il y a plus. Certaines personnes affirment qu'ils ont eu des contacts physiques ou médiumniques avec des extraterrestres. Ces hommes et ces femmes seront appelés: les "contactés".

Une vague de signalement

A partir de 1947, les signalements et les alertes se multiplient et atteignent leur point culminant entre 1967 et 1974.

San Bernardino ovni Toujours en 1947, en Nouvelle-Zélande, un grand nombre d'objets volants sont signalés, notamment dans la région du détroit de Cook. Sur la vague de la popularité du sujet, un journaliste et un opérateur de télévision australiens, Fogarth et Crochett, décollent à bord d'un petit avion de tourisme, direction la Nouvelle-Zélande. Soudain, la tour de contrôle de Wellington prévient l'équipage "qu'un objet vole à leurs côtés". Le pilote, ne voyant rien prés de lui, éteint les voyants du tableau de bord et parvient enfin à comprendre le message : cinq objets lumineux de grandeur variable se déplacent sous son avion.

Si les faits sont aussitôt filmés, la vidéo, malgré sa qualité, ne fournira aucune certitude quant à la nature de ces lumières. Dés lors, les signalements d'ovnis sont innombrables.
En France, en 1981, un paysan qui travaille dans son champ aperçoit ce qu'il décrira comme un vaisseau spatial qui descend du ciel: il est gris foncé et ressemble à deux soucoupes renversées et superposées. Les experts de la GEPAN (une section indépendante de l'agence spatiale nationale française, ensuite rebaptisée SEPRA) constatent que le champ présente de petites quantités de phosphates et de zonc et que, autour, tout a brulé comme après une exposition à une forte chaleur de 300 à 600 degrés centigrades. Ils remarquent aussi une baisse de production de la chlorophylle dans les plantes alentours. Ils en concluent qu'il est fort vraisemblable que le paysan ait dit vrai.

Mémoire collective et lignes d'énérgie

De nombreux auteurs ont noté que les ovnis ont été le plus souvent observés à proximité d'une intersection de lignes de forces telluriques (les lignes sur lesquelles l'énérgie tellurique serait concentrée). On a ainsi enregisté des centaines d'observations d'ovnis au-dessus de Warminster, en Angleterre. En fait, un livre entier leur a été consacré en 1973 par Arthur Shuttlewood, qui relève les liens étroits entre les observations d'engins volants et les anciens sites sacrés. En 1973, F.W.Holiday a souligné la ressemblance entre les disc barrows (des tumulus de l'âge de bronze de forme circulaire, nombreux dans le Wiltshire) et les soucoupes volantes.

Il remarquait aussi que les apparitions d'ovnis sont souvent associées à celle de "spectres", comme cette silhouette couverte de sang qui surgit d'une haie près de Warminster et disparut.
Dans un livre paru en 1978, Stephen Jenkins propose une analyse trés interessante des liens existant entre ovnis, lignes de forces telluriques et manifestations surnaturelles. F.W. Holiday lui aussi pense que les soucoupes, comme les monstres des lacs, doivent être considerées comme une sorte de phénomène en partie surnaturel, lié à ce que Jung appelait la "mémoire raciale".

OVNI sur la planete Terre

Un jeu de cache-cache

L'un des aspects les plus frappants du phénomène des ovnis, c'est son ambiguïté. Les indices semblent tangibles, et pourant ils se dérobent dés que l'on tente d'établir des conclusions précises.
Le chercheur en parapsychologie Andrija Puharich a ainsi raconté comment le fameux psychokinésiste Uri Geller entrait périodiquement en transes, durant lesquelles des "extraterrestres' s'exprimaient par sa bouche, ils se présentaient comme des membres du "Neuf", un groupe de peuples de l'espace dont le but était de guider la Terre à travers une phase difficile de son histoire et d'empecher l'humanité de s'autodétruire.
Puharich étant un scientifique sérieux, on peut penser que ces transes étaient réelles, mais en même temps les faits paraissent si bizarres et absurdes qu'il est difficile de les prendre au sérieux.
Puharich a fini par rompre avec Geller, mais les communications ont continué. Les "aliens" ont annoncé à ce dernier qu'ils avaient l'intention de débarquer sur Terre en force, et qu'ils voulaient préparer les humains à cet événement. Mais la date annoncée de leur arrivée est passée sans que rien ne se produise... Un autre ufologue, John Keel, s'est beaucoup étendu sur les Men in Black, les "hommes en noir" qui ont souvent enjoint aux personnes ayant vu des ovnis de garder leur secret. Ses livres accumulent les preuves "circonstanciées", avec les noms, les dates et des déclarations signées. Il semblerait qu'il se passe bien quelque chose, en revanche, il paraît douteux que ce "quelque chose" concerne effectivement des contacts avec une intelligence extraterrestre.

Dans Le Collège Invisible en 1975, Jacques Vallée suggère que le phénomène pourrait être une "heuristique" visant à élever l'humanité à un nouveau niveau de conscience. Il souligne qu'il est impossible de détérminer si les ovnis sont ou non réels, et s'ils le sont, d'où ils proviennent, de l'espace, d'une autre dimension ou de l'esprit humain lui-même.
Cependant, le caractère à la fois répétitif et imprévisible du phénomène semble préparer l'esprit des humains à quelques chose d'extraordinaire, ou tout au moins l'inciter à rester éveillé.
On peut y voir une manifestation de l'inconscient du cerveau droit, qui voudrait nous empêcher de rester coincés dans la réalité en deux dimensions du gauche.

Photo d'un alien autospie A la fin des années 1970, l'intérêt du public pour les ovnis était largement retombé, mais les recherches sur le phénomène ont continué, notamment en France au sein du SEPRA (Service d'Expertise des Phénomènes de Rentrées Atmosphériques), crée en 1988.
Après sa dissolution en 2004, son directeur Jean-Jacques Velasco a publié un livre "OVNI, l'évidence", dans lequel il affirme de façon catégorique que les ovnis existent. Sur les quelques 5800 cas étudiés par le SEPRA, 14% étaient selon lui d'origine extraterrestre.


Aujourd'hui, des ovnis continuent d'être aperçus, bien souvent par des gens ordinaires qui ne cherche aucune publicité. On a fini par s'accoutumer du phénomène.
Carl Jung, qui a enoncé la théorie selon laquelle les ovnis seraient une "projection" de notre inconscient collectif, s'est lui-même résolu à admettre qu'ils étaient peut-être plus que cela.
En 1969, lors d'une conférence prononcée à Londres, l'Air Marshal sir Victor Goddart a émis l'hypothèse que les ovnis pouvaient provenir d'un monde parallèle, une idée qui a fait son chemin depuis..

Les lumières de Lubbock au Texas



ovni rodhesie ovni Salem Massachusetts 1958 prés de Edwards AFB, Californie, Usa

Il y a actuellement 2 commentaire(s)

Shishop-Naglou a commenté le 10/10/2012 à 14:23:44 - 23 commentairesprofil ecrire
Rang : Débutant

Pour nous, humains, il est dur de se dire que l'univers s'étend jusqu'à l'infini. Pourtant c'est le cas et il est donc certain que bon nombre d'autres êtres vivants existent ailleurs que sur Terre. Je pense que des milions de planètes ou autres plateformes spatiales sont occupées par des choses capables de penser. Quand nous nous imaginons des extras-terrestres, ce sont toujours des sortes d'humanoïdes avec des yeux de mouche qui voyagent en soucoupes volantes. Pourquoi ils seraient si proches de l'homme. Je ne suis pas persuadée que les autres créatures intelligentes ressemblent à l'homme et inventent des vaisseaux comparables à nos avions. Pourquoi auraient-ils une silhouette presque humaine ? Autant je suis sûre qu'il existe une multitude d'êtres plus ou moins évolués dans l'espace, autant je doûte qu'ils nous ressemblent tous...
0


Tecnick a commenté le 24/07/2012 à 16:11:05 - 10 commentairesprofil ecrire
Rang : Débutant

On ne connait même pas l'immensité de l'univers, et découvrons de nouvelles planètes régulièrement alors j'en suis persuadé qu'il existe une vie ailleurs, plus ou moins intelligentes ou avancées en matières de technologie que nous les humains.
Mais ils existent, c'est sûr
0


Vous devez être connecté pour écrire un commentaire
Connectez-vous ou Inscrivez-vous