accueil dossiers du paranormal videos paranormales images paranormales Forum paranormal S'abonner au flux RSS
Publicité
Rejoignez-nous sur Facebook
Publicité

Le Bigfoot et ses mystères

Bigfoot sasquatch Comme le « réglement de comptes d'OK Corral », le « siège d'Ape Canyon » fait aujourd'hui partie de la légende de l'Ouest américain, du moins aux yeux de certains.

En 1924,un groupe de prospecteurs travaillait dans la région du Mont St. Helens, dans l'État de Washington, à 100 km au nord de Portland, lorsque l'un d'entre eux aperçut derrière un arbre une sorte de grand singe qui les observait.

L'un des mineurs tira un coup de fusil dans sa direction, et la créature s'enfuit. Un autre mineur, Fred Beck, qui a rapporté l'histoire 34 ans plus tard, rencontra un autre singe au bord d'un canyon et lui tira dessus à trois reprises.

La créature bascula dans le canyon, mais les mineurs ne retrouvèrent pas son corps.


Les Bigfoot attaquent

Le soir même, les mineurs se retrouvèrent assiéger. Pendant toute la nuit, les créatures bombardèrent les murs et le toit de leur cabane à coups de pierres. Barricadés à l'intérieur, les hommes leur tiraient dessus par les interstices, mais leurs assaillants étaient manifestement très en colère, et ils ne cessèrent leurs attaques qu'au lever du jour. Le lendemain, les mineurs abandonnèrent le site.

Selon Beck, ces créatures à l'apparence humaine mesuraient dans les 2,40 m et semblaient très musclées.

Kidnappé par un Bigfoot

Albert Ostman était bûcheron et charpentier. En 1924, il partit chercher de l'or dans la région de la baie Toba, en Colombie Britannique, au Canada.
La, un indien lui parla des Sasquatches, des « géants » qui vivaient dans les montagnes. Peu impressionné par ces histoires, Ostman établit son campement en face de l'île de Vancouver, au terme d'une journée de marche.
Le lendemain, à son réveil, il constata que ces affaires avaient été fouillées. La nuit suivante, il décida d'ouvrir l'oeil : il n'ôta que ses bottes avant de glisser, avec son fusil, dans son sac de couchage.

Au milieu de la nuit, comme il le raconta plus tard, il sentit que « quelque chose le soulevait ». « Je m'étais endormi, et je ne savais plus où j'étais. Puis je rassemblai mes esprits, mais je me souvins que j'étais dans mon sac de couchage ».
Des heures plus tard, son ravisseur le dépose sur le sol. Rampant hors de son sac, Ostman se retrouva au milieu d'une famille de Sasquatches : un couple d'adultes et deux jeunes (un mâle et une femelle).
Ostman les a décrit de façon très détaillée : la mère mesurait plus de 2 m, elle devait avoir dans les 70 ans et peser dans les 250 kg. Elle ne le brutalise pas, mais elle semblait décidé à l'empêcher de fuir, peut-être avec l'intention d'en faire son gendre.

Ostman passa six jours en leur compagnie puis, choisissant le moment propice, il tira un coup de fusil en l'air et profita de la frayeur de ses ravisseurs pour s'enfuir.
Ce n'est qu'en 1957 qu'Ostman a raconté son extraordinaire aventure à John Green, l'auteur de "sur les traces de Sasquatche". Lorsque Green lui demanda pourquoi il s'était tu jusque-là, Ostman lui répondit que personne ne l'aurait cru.

la baie Toba au Canada


Empreintes du Bigfoot

Légendes anciennes

Le récit de Fred Beck et divers autres témoignages, on finit par faire du Bigfoot une sorte de célébrité nationale dans les années 1950. Mais les histoires sur la créature, sur la côte Ouest depuis des siècles.

Les Indiens Salishs de Colombie Britannique l'appel Sasquatch, « l'homme sauvage des bois ». Les Huppa du nord de la Californie l'appellent Oh-malt-alt.
Il peut paraître inconcevable que des communautés de géant vivre tranquillement sur le territoire des États-Unis et du Canada moderne, sans jamais avoir été détecté. On imagine mal, en fait, l'immensité des forêts du continent nord-américain : ces millions d'hectares totalement inhabités, en partie encore inexplorée, pourrait dissimuler des dinosaures, et a fortiori des groupes de singes humanoïdes.

En 1910, le Seattle Times a rapporté que des « diables des montagnes » avaient attaqué la hutte d'un prospecteur prêt de Kelso. Les assaillants étaient décrits comme des monstres à demi humains, mesurant entre 2 m et 2,40 m. Dans la cosmogonie des Indiens Clallams et Quinaults, l'homme a été créé à partir d'animaux, les Seeahtiks, qui sont des hommes inachevés.

Mais qui a enlevé Harry ?

Un beau jour de 1928,un indien de la tribu Nootka nommé Muachalat Harry débarqua sur son île natale de Vancouver, vêtus de ces sous-vêtements et visiblement en état de choc. Il raconta qu'il était parti pêcher sur la rivière Conuma, et que comme Ostman, il avait été emporté dans son sac de couchage par un Bigfoot. À l'aube, il s'était retrouvé au milieu d'un groupe d'une vingtaine de ces créatures : sa première idée du qu'ils allaient le dévorer.

Lundi Bigfoot avait tiré sur ces sous-vêtements et avait paru très étonné de le sentir flotter sur son corps, sans doute croyait-il qu'il s'agissait de sa peau.
Harry resta immobile pendant des heures. Dans l'après-midi, les créatures semblèrent se désintéresser de lui et Harry en profita pour prendre ses jambes à son cou. Il courut une vingtaine de kilomètres jusqu'à l'endroit où il avait laissé son canoë, et pagaya pendant 70 km jusqu'à l'île, où il raconta son histoire au père Anthony Terhaar, de la Mission bénédictine.

Selon Terhaar, Harry était dans un tel état de terreur que ses cheveux étaient devenus blancs. Il mit longtemps à s'en remettre, et ne s'aventura plus jamais hors de son village.

Les Bigfoot chassent

Un jour de 1967, Glenn thomas, un bûcheron de l'Oregon, se promenaient sur un sentier près de Round Mountain lorsqu'il tomba sur trois grandes créatures poilues qui arrachaient des rochers du sol puis creuser la terre sur un ou deux mètres de profondeur. L'un d'eux mis au jour un nid de rongeurs et les dévora.

Des enquêteurs alertés par Thomas dénombraient une quarantaine de trous ; certains des rochers soulevés pesaient près de 400 kg. Les marmottes hibernent souvent sous ce genre de rochers.
Bigfoot et Yéti

Le film

Le 20 octobre 1967, Roger Patterson et Robert Gimlin se promenaient à cheval le long de la Bluff Creek,dans le nord de la Californie. Au détour d'une boucle de la rivière, les deux jeunes gens aperçurent sur l'autre rive, à une trentaine de mètres devant eux, une énorme créature velue qui marchait debout, comme un être humain.

Patterston empoigna sa caméra et se mit à filmer. La créature, à l'évidence une femelle, s'immobilisa soudain, puis regarda autour d'elle. « Elle n'était absolument pas effrayée, a raconté Patterston. Plus exactement, je pense qu'elle n'avait pas peur de moi, je crois que c'est le cliquettement de ma caméra qu'il intriguait ».

Alors que les deux cavaliers tentaient de la suivre, la créature velue se mit brusquement à courir. Ils perdirent sa trace au bout de quelques kilomètres.
Le film Bigfoot, réalisé en 1977, aujourd'hui célèbre, montre une créature d'environ 2 m couvertes de poils bruns-roux, fessue et mamelue, qui doit peser entre 150 et 200 kg. Au moment où elle s'éloigne, elle tourne la tête et regarde droit vers la caméra, montrant un visage couvert de poils. Le haut du crâne semble pointu, comme celui des gorilles des montagnes et celui du yéti, le cousin du Bigfoot.
Jeffrey Meldrum bigfoot yeti

Décomplexés

De nombreux scientifiques ont jugé que le film était un canular et que la créature était un acteur grimé. Cependant dans son livre "More things", le zoologiste Ivan Sanderson cite trois scientifiques, les docteurs Osman Hill, John Napier, et Joseph Raight, qui s'accordent à dire que d'un point de vue scientifique, il n'y a rien dans le film permettant de suspecter une supercherie. D'après les traces de pas dans la boue de la berge, la créature devait mesurer dans les 2 m.

Ce nouvel élément versé au dossier n'a certes pas fait taire les sceptiques : mais il a en quelque sorte décomplexer ceux qui sont prêts à admettre l'existence du Bigfoot.
Depuis les années 1960, le signalement de la créature se sont accumulées. Depuis 2000, convaincu les sceptiques se retrouvent même chaque année au congrès du Bigfoot, organisée par le Texas Bigfoot Research Center.
On peut y voir des moulages d'empreintes et assister à des conférences où sont présentés les derniers indices recueillis.

bigfoot photo sasquatch yeti empreintes sasquatch bigfoot yeti
Séléction de vidéos sur le Bigfoot >>


Il y a actuellement 2 commentaire(s)

billy braillard a commenté le 27/04/2014 à 20:15:10 - 209 commentairesprofil ecrire
Rang : Amateur

Hello Grand Pied !

si l'on observe la foto du fameux film de 1967 du Bigfoot, on voit très nettement une mince bande de visage nu au niveau des yeux. ( faut bien qu'il voit !....sourire
Ainsi que sur le coté une séparation sombre , sorte de ligne.
Tout cela me fait penser à une sorte de cagoule, de masque
On remarquera aussi que la démarche de la créature est très " humaine "
Bref, moi je marche pour le canular. J'en mettrais mon... pied au feu

Ceci dit, je pense que le récits et légendes indiennes ont un fond de vérité. Faut il les prendre au... pied de la lettre ?
Connaissant les zones ou sévit ces Bigfoot, les autorités avec les moyens dont elles disposent, devraient être en mesure de découvrir la vérité. Après tout ça intéresse la sécurité aussi, des biens , des personnes. Alors réalité ou canular ? Serait il bon de savoir pour certains ?...
Faut remarquer que cette histoire du Bigfoot , c'est un bon bizness. Ca fait... marcher le commerce.
livres, articles, reportages , vidéos, tourisme, conférences, et même congrès !
Bref, plein de dollar à ramasser...

Moi en tout cas j'aimerai bien que ce soit vrai. Et quand je s'rai riche , j'irai faire la chasse au Bigfoot ! Ce sera ... le pied, le grand panard !
En attendant ,ces jours bénis, suivons les traces, restons vigilant... bon pied, bon œil !


0


Shishop-Naglou a commenté le 28/10/2012 à 09:14:00 - 23 commentairesprofil ecrire
Rang : Débutant

Comment croire au Bigfoot puisqu'on a toujours pas de preuves concrètes en 2012 ? Ces créatures n'existent pas du moins d'après moi.
0


Vous devez être connecté pour écrire un commentaire
Connectez-vous ou Inscrivez-vous