accueil news et actus paranormal dossiers du paranormal videos paranormal forum S'abonner au flux RSS

Nous sommes actuellement le 15 Oct 2019, 11:36


Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Nouvelles de l' espace
Message Publié : 08 Jan 2013, 22:17 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
J' ouvre ce topic pour suivre l' actualité spatiale.

On commence avec une jolie découverte:

Un Nil de méthane découvert sur la surface de Titan

Image

La sonde Cassini a pris une image radar du plus grand fleuve extra-terrestre connu. Situé sur Titan, un des satellites de Saturne, il mesure environ 400 kilomètres de long et est composé essentiellement de méthane. Il se jette dans la Kraken Mare.

On n’espère pas y trouver des crocodiles mais la découverte reste passionnante. La Nasa a annoncé mercredi avoir trouvé la petite sœur du Nil sur Titan, le fameux satellite de Saturne. Long de 400 km, contre environ 6500 km pour la version terrestre, cette rivière d’hydrocarbures liquides rappelle le grand fleuve africain par sa forme. Il s’agit de la plus grande rivière extraterrestre connue à ce jour.


Situé au pôle nord de Titan, ce fleuve se jette dans la Kraken Mare, une véritable mer d’hydrocarbures alimentée par d’autres rivières plus petites et où l’on distingue nettement plusieurs îles le long des côtes. Cette mer a une taille comprise entre celle de la Méditerranée et celle de la mer Caspienne. L’image radar de la découverte, prise le 26 septembre par la sonde Cassini, peut-paraitre bien grisonnante mais il s’agit pourtant bien d’une image en haute résolution.

Le cycle du méthane

"Même s’il y a des méandres cours et localisés, la forme relativement rectiligne de la vallée de la rivière suggère qu’elle suit le tracé d’au moins une faille, d’une manière similaire à celle des autres grandes rivières que l’on retrouve au sud de la même mer de Titan, décrit Jani Radebaugh de l’équipe Radar de Cassini. De telles failles, des fractures dans la roche mère de Titan, n’impliquent pas forcement une tectonique des plaques comme sur la Terre, mais peuvent tout de même mener à l’ouverture de bassins et peut-être à la formation de mers géantes."

"Titan est le seul endroit que nous avons trouvé en dehors de la Terre où il y a du liquide en mouvement continu à la surface, explique Steve Wall chef adjoint de l’équipe Radar du Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, Californie. Cette image nous livre un aperçu d’un monde en mouvement. La pluie tombe et les rivières l’achemine jusqu’à des lacs et des mers où l’évaporation fait recommencer le cycle encore et encore. Sur Terre, ce liquide c’est l’eau, sur Titan c’est du méthane, mais dans les deux cas il affecte presque tout ce qui se passe à la surface."

Source: Maxisciences.com


Dernière édition par Mr X le 09 Jan 2013, 16:59, édité 1 fois.

Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 09 Jan 2013, 13:04 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
Une fleur sur Mars

Image

Le robot américain Curiosity a réussi à photographier des paysages de Mars, ainsi qu'un objet non identifié, qui ressemble au pistil d'une fleur poussant du sol.

Les scientifiques appellent cet objet la « fleur de Mars ». Cependant, officiellement, la « fleur » est inorganique. Les scientifiques croient qu'il s'agit probablement d'un "morceau de plastique" écrasé, qui s'est détaché de l'appareil.

Officieusement, une fleur a bien été photographiée par Curiosity, elle serait la source de la rumeur d’une découverte "qui pourrait entrer dans les livres scolaires," qui s’est répandue il y a un mois et vite démentie par la NASA.

Par ailleurs, certaines promotions internes très récentes ont de quoi intriguer...

L’année 2013 réserve d’incroyables découvertes… Parce qu’elles ont déjà été faites, et qu’il faut maintenant, et avant de les rendre publiques, en savoir plus…

Infos et démentis se mêlent, mais plus personne ne doute que de la vie existe ailleurs.

Source: Wikistrike.com

Citer :
Les scientifiques croient qu'il s'agit probablement d'un "morceau de plastique" écrasé, qui s'est détaché de l'appareil.


Et dans ce cas, ça commence à polluer avec seulement quelques rovers. Y' a pas à dire, encore une fois ça montre qu' on est champion pour laisser nos ordures de partout... :x


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 09 Jan 2013, 18:54 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
Apophis, l'astéroïde qui menace la Terre?

Image
Illustration d'artiste d'une ceinture d'astéroïde autour d'une étoile. NASA/JPL-Caltech

ORBITE FLOUE. Cette nuit, vers une heure du matin, l’astéroïde 99942 Apophis passera à proximité de la Terre sans toutefois la menacer puisqu’il restera à bonne distance : 14,4 millions de Km, selon les astronomes. Découvert en décembre 2004, l’objet d’environ 300 mètres de diamètre, baptisé d’après le nom grec du dieu égyptien de la destruction et du mal, avait à l’époque suscité l’inquiétude des scientifiques. Les prédictions de son orbite indiquaient en effet qu’il pouvait entrer en collision avec la Terre en 2029 ou 2036.

Mais la pression est retombée avec de nouveaux calculs qui indiquent qu’Apophis passera très près de la Terre le 13 avril 2029 mais sans risque de collision. Il la frôlera tout de même à moins de 30 000 Km et sera suffisamment proche pour menacer les satellites géostationnaires orbitant 35 800 km d'altitude. Pour 2036, les projections sont plus floues et il existe un risque de collision de 1 sur 233 000 environ.

2012-DA14. D’ici là d’autres objets célestes viendront nous rendre visite à commencer par l’astéroïde, baptisé 2012-DA14 dont le diamètre est estimé à 45 mètres et qui passera à environ 24.000 km de la Terre le 15 février prochain. L’observation de l’astéroïde lors de ce passage permettra de mieux mesurer l’influence de la Terre et de la Lune sur la course des géocroiseurs (1) et de mieux évaluer leurs futures trajectoires. « Observer 2012DA14 sera également un très bon test pour préparer le passage de l’astéroïde Apophis en 2029 » expliquaient les astronomes de l’Observatoire de La Sagra, dans le sud de l’Espagne qui ont découvert 2012-DA14.

Lors de son passage cette nuit Apophis aura une luminosité trop faible pour être repéré à l’aide d’un télescope amateur, il sera néanmoins possible de le suivre sur le site slooh.com ( http://events.slooh.com/ ) à partir de 1h du matin, heure française.

J.I.

(1) les géocroiseurs sont des astéroïdes évoluant à proximité de la Terre

Source: Sciencesetavenir.nouvelobs.com


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 10 Jan 2013, 13:03 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
La Tour Noire du Scorpion

Image

Dans la constellation du Scorpion, se détachant en silhouette sur un fond étoilé particulièrement dense, ce nuage de poussière cosmique évoque pour certains une sinistre tour noire.

Dans la réalité, des agrégats de poussière et de gaz moléculaire s'effondrant sur eux-mêmes afin de former des étoiles pourraient bien hanter cette obscure nébuleuse, une structure qui sur cette image prise au télescope s'étend sur près de 40 années-lumière. Formant ce qu'on appelle un globule cométaire, le nuage est façonné par l'intense rayonnement ultraviolet de l'association OB d'étoiles très chaudes dans NGC 6231, située juste en dehors du champ de l'image, sur la droite.

Cet énergétique rayonnement ultraviolet provoque également la luminescence rougeâtre de l'hydrogène situé en bordure du globule. Les chaudes étoiles emmitouflées dans la poussière peuvent être aperçues sous la forme de petites nébuleuses par réflexion aux reflets bleutés.

La tour noire, NGC 6231 et les nébuleuses associées sont à quelque 5000 années-lumière de nous.

Source: Cidehom.com

traduction réalisée par : Didier Jamet > lire le texte original
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (USRA)


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 16 Jan 2013, 19:44 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
Une entreprise privée US à la conquête de la Lune

Image

SAN FRANCISCO (Reuters) - Une "start-up" du Colorado dirigée par d'anciens membres de la Nasa se propose d'organiser des missions lunaires habitées au tarif unitaire d'un milliard et demi de dollars, un budget beaucoup moins lourd que celui d'un programme gouvernemental.

"Notre projet est de créer un mode de transport humain vers la lune fondé sur un modèle commercial qui soit sûr et abordable", a déclaré jeudi Gerry Griffin, ancien responsable de vol des missions Apollo devenu directeur de cette firme baptisée Golden Spike.

A condition que la demande soit au-rendez-vous, l'entreprise, qui compte faire appel aux lanceurs existants et ceux qui sont en cours de développement pour acheminer les astronautes de la Nasa jusqu'à la Station spatiale internationale (ISS), pense pourvoir être en mesure de mener sa première mission d'ici 2020.

Selon Alan Stern, ancien administrateur de l'Agence spatiale américaine désormais président de Golden Spike, cette mission inaugurale demandera un investissement de sept à huit milliards de dollars, mais ce coût pourra donc être ramené par la suite à un milliard et demi pour deux personnes et un séjour lunaire de deux jours.

"C'est une nouvelle donne. Nous pouvons mener des missions lunaires habitées pour le coût d'une mission robotique", a-t-il souligné, lors d'une conférence de presse organisée à Washington.

Golden Spike proposera ses services aux agences spatiales, comme au secteur privé et aux instituts de recherche, mais pourrait aussi s'adresser à des individus fortunés.

Irene Klotz, Jean-Philippe Lefief pour le service français.

Source: Yahoo.com


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 16 Jan 2013, 21:22 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
La Nasa veut envoyer un nouveau robot sur Mars

Image

Après Curiosity, qui a entamé sa mission en août, la Nasa a l'intention d'envoyer à terme une réplique de ce robot sur Mars pour collecter de nouveaux échantillons qui seront stockés en vue de leur envoi sur Terre, a annoncé son directeur scientifique.

Le nouveau "rover" sera construit sur le modèle de Curiosity, qui mène une mission de 2,5 milliards de dollars lancée pour déterminer si la planète rouge a autrefois été propice à l'apparition d'une vie microbienne.
L'utilisation de pièces et de modèles éprouvés permettra de ramener le coût de cette nouvelle mission à 1,5 milliard, lancement compris, a souligné John Grunsfeld, administrateur adjoint de l'agence spatiale américaine chargé des recherches scientifiques.

Les restrictions budgétaires ont contraint la Nasa à renoncer à une série de missions américano-européennes conçues pour rapporter des échantillons martiens sur Terre dans les années 2020. L'Agence spatiale européenne a donc décidé de faire appel à la Russie pour le lanceur et les équipements qu'elle attendait de la Nasa.
L'agence américaine fournira néanmoins une partie essentielle de l'appareillage du robot européen ExoMars, a indiqué John Grunfeld, selon lequel le projet entre dans le cadre du budget approuvé pour 2013.

L'Académie nationale des sciences a fait l'an dernier de la récupération d'échantillons martiens la première des priorités de l'exploration spatiale pour la décennie qui vient.
Irene Klotz, Jean-Philippe Lefief pour le service français.

Source: Yahoo.com


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 09 Fév 2013, 22:50 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
Panorama stellaire dans le Cocher

Quand on la regarde à l'œil nu, la constellation du Cocher ne semble pas spécialement regorger de merveilles célestes. Par rapport au Scorpion ou à Orion, elle est même plutôt discrète. Mais observée par le biais de longues poses photographiques, elle révèle d'extraordinaires trésors. Surtout lorsque le photographe applique à ses images un traitement similaire à celui des clichés du télescope spatial Hubble.

Image

Image agrandie: http://www.cieletespace.fr/files/image_du_jour/017-04201-01high_1280.jpg

C'est ce qu'a fait le Finlandais Jukka Pekka Metsavainio. Il a d'abord pris 12 clichés profonds (70 heures de pose !) de cette constellation boréale qu'il a assemblés en une seule image. Celle-ci couvre 21° carrés de la voûte céleste, soit la surface apparente que représenteraient 42 pleines lunes mises côté à côte sur plusieurs rangées.

Les objets nébuleux révélés par ce cliché sont, à gauche les restes de supernovae Sharpless 224 et 225, et à droite un autre reste de supernova très étendu, Simeis 147 (vieux de 40000 ans) juste au-dessus duquel se trouve l'étoile Alnath (Bêta du Taureau). Metsavainio s'était déjà illustré par de belles photos de restes de supernovae.

Suite de l' article: http://www.cieletespace.fr/node/10099


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 16 Fév 2013, 23:57 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Jan 2013, 21:04
Message(s) : 462
Localisation : Froidmont OISE
A propos de la pluie de météores en Russie!

Image

© Space.com


Tatiana Bordovitsina, professeur d'astronomie à l'université d'état de Tomsk en Sibérie occidentale, a prétendu que la météorite pourrait avoir été un débris précédent l'astéroïde 2012 DA14. Mais à la fois la NASA et l'ESA ont déclaré que les deux corps n'avaient aucun lien. La trajectoire du bolide en Russie allait du nord au sud tandis que la trajectoire de DA14 va dans la direction opposée, du sud au nord.


Ils peuvent ne pas être directement liés mais il est à coup sûr parlant que cela se soit produit le même jour où le monde anticipait l'arrivée du soi-disant « passage d'un astéroïde le plus proche de tous les temps ». La NASA voudrait nous faire croire que ça n'est qu'une simple coïncidence que deux corps relativement grands nous aient frôlé (et rentré dedans) le même jour. L'astéroïde 2012 DA14 a été qualifié ici par le « Gars de la Science », le scientifique Bill Nye, d'« astéroïde de la taille de la classe de Toungouska ». Si cette boule de feu en Russie avait été de cet ordre de grandeur, Tcheliabinsk aurait probablement été vaporisée.

Tandis que 2012 DA14 fut observé pour la première fois l'année dernière et est étroitement surveillé depuis lors, ici nous avons un autre corps (probablement plus petit) qui est arrivé de nulle part sans prévenir - et le même jour que l'astéroïde dont on nous a répété à maintes reprises ces dernières semaines qu'il ne nous impacterait pas ! L'« univers » nous envoie-t-il un message ? Bien qu'il soit technologiquement possible de pister, nommer et anticiper des corps plus grands, qu'en est-il des milliers d'objets plus petits qui peuvent manifestement causer des dégâts importants ? Si vous trouvez que je suis excessivement alarmiste ici, consultez cette liste d'observations de bolides/météores de 2013 jusqu'à aujourd'hui :



13 février - Énorme boule de feu vue en Belgique, Pays-bas et Allemagne

9 février - Une boule de feu bleue spectaculaire dans l'Ontario et le Michigan

9 février - Une boule de feu verte émeraude éclaire les montagnes du Colorado et du Wyoming

8 février - Une boule de feu brillante traverse le ciel de Nouvelle-Écosse

7 février - Une boule de feu aperçue à Fort Saint John, Colombie Britannique, Canada

30 janvier - Une boule de feu verte traverse le ciel du Lincolnshire, en Angleterre

30 janvier - Une boule de feu observée dans le ciel du Pays de Galles

27 janvier - 100 personnes observent une « boule de feu » traverser le ciel de Virginie dimanche soir

25 janvier - Une grande boule de feu au-dessus de Montréal

25 janvier - « Une boule de feu brillante », un météore en Pennsylvanie du nord

23 janvier - Explosion de météorite ? Confusion à Corbin dans le Kentucky après que les habitants aient entendu un puissant et bref coup de « tonnerre » un jour ensoleillé

21 janvier - « Le flash dans le ciel » au-dessus du Nouveau Mexique était un météore

20 janvier - Vision captivante d'une lumineuse boule de feu au-dessus de la région du Kanto, au Japon

27 janvier - Une boule de feu illumine le ciel du début de matinée, du Nevada jusqu'en Californie

15 janvier - Une boule de feu verte traverse le ciel de Winnipeg

11 janvier - Une boule de feu multicolore flamboie au-dessus du Nord-Ouest des États-Unis

8 janvier - Une observation de météore dans le ciel au-dessus de Moose Jaw, au Canada

5 janvier - Une boule de feu multicolore flamboie au-dessus du Nord-Est des États-Unis

4 janvier - Boule de feu et explosion dans le ciel à Santiago del Estero, en Argentine

3 janvier - Une boule de feu verte spectaculaire transforme la nuit en jour, au nord-ouest de Washington et sud-est de la Colombie Britannique, probablement pas une Quadrantide



Remarquez que ces articles se limitent largement aux pays anglophones. Il peut y avoir d'innombrables autres rapports provenant d'autres parties du monde à prendre en compte. Ensuite, nous devons considérer les nombreux récits de « boums inexpliqués » et de « tremblements inhabituels ». Commençons-nous à comprendre que cette planète subit actuellement une augmentation alarmante du nombre de cailloux de l'espace qu'elle rencontre ? Voici l'augmentation du flot de bolides mise en graphique de 2005 à 2012 sur la base des rapports envoyés à et vérifiés par la Société Météorologique Américaine :

Image

© American Meteorites Society - AMS
Diagramme montrant la dramatique augmentation des chutes de météores/fragments de comète observées entre 2005 et 2012.
Non-intervention du Gouvernement

Le vice Premier ministre russe, Dmitry Rogozin, a apparemment écrit sur Twitter qu'il « apporterait des suggestions au premier ministre Dmitry Medvedev sur la façon de prévenir ou d'atténuer les dégâts météoritiques à l'avenir ». Dans le même temps, Russia Today citait « des témoignages non confirmés que la météorite avait été descendue par les défenses aériennes russes » tandis qu'une source militaire russe anonyme racontait au journal local Znak que le caillou spatial entrant « avait été intercepté par une unité de défense aérienne de la garnison d'Urzhumka près de Tcheliabinsk... Un salve de missiles avait brisé la météorite en morceaux à une altitude de vingt kilomètres. » Mais cette déclaration a été contredite par une annonce de Roscosmos mettant au clair que le caillou spatial n'avait pas été pisté : « nos installations au sol et, tel que je le comprends, également celles à l'étranger, ne surveillaient pas ce corps céleste », a déclaré un porte-parole de l'agence spatiale russe.

Nous avons déjà entendu auparavant ce genre de conte de fée. Mi-septembre l'année dernière, l'armée américaine a prétendu qu'un fragment de météore ou de comète observé par un grand nombre au-dessus des États-Unis du sud-ouest était le résultat d'un « test » dans lequel elle avait lancé une fusée Juno puis l'avait abattue avec deux missiles Patriot. Les centres d'urgence ministériels régionaux de l'Oural ont prétendu avoir envoyé une alerte massive par SMS aux habitants à propos d'une « possible pluie de météorites ». Cependant, les gens du coin ont dit que soit ils ne l'avaient pas reçu, soit qu'ils l'avaient eu après que l'explosion ne se soit déjà produite.

Ça n'est qu'une couche supplémentaire des inepties habituelles lâchées pour tenter de contenir une panique générale. Pour être plus précis, Big Brother s'en fiche que vous paniquiez tant que vous ne dirigez pas votre colère contre « lui » pour ne pas être capable de faire la moindre chose pour vous protéger des dangers de l'espace. Comme Laura Knight-Jadczyk l'écrit dans son nouveau livre Comets and the Horns of Moses [Les comètes et les cornes de Moïse - NdT] :

[...] étant donné que l'histoire humaine semble se définir par une succession d'élites dirigeantes plus ou moins corrompues et si nous devons supposer qu'une telle corruption (et son étendue à travers la société) est le mécanisme par lequel une civilisation attire une catastrophe cosmique, accuser et détrôner l'élite est une bonne solution. Cependant, le problème est que ce mécanisme sous-jacent n'est pas compris par les gens, ce qui signifie qu'il leur manque la connaissance que, s'ils veulent éviter une autre destruction, ils doivent à tout prix empêcher que n'importe quelle élite corrompue ne s'établisse à l'avenir.

Pour finir, le peuple et l'élite cherchent tous deux un paradigme qui déjoue les catastrophes cycliques, mais ils le font pour des raisons différentes. Les gens veulent se soulager de l'énorme stress d'une catastrophe majeure imprévisible mais certaine, tandis que l'élite veut rester au pouvoir. Le compromis qui remplit ces deux objectifs est l'illusion d'une élite capable de protéger le peuple de n'importe quel désastre. Cette illusion peut prendre diverses formes : rituels pour apaiser les dieux, révision de l'histoire affichant une évolution de l'humanité uniformitariste et sans incidents, et tout un tas de propagande.

Ce mensonge fonctionne bien lors des périodes de calme entre deux catastrophes majeures. Cependant, l'histoire montre que quand les famines, les séismes et les fléaux ont frappé et fait une multitude de victimes, quand les volcans entrent en éruption ou que les comètes zèbrent le ciel ou que les tempêtes de météores et les anomalies climatiques s'accroissent, l'illusion s'effondre, la raison d'être de l'élite (c-à-d protéger le peuple) s'écroule et que la cible a toujours été, et sera toujours, au final, les classes dirigeantes. Et ils le savent. Donc, quand des personnes comme Anaxagore, Socrate ou Critias mentionnent ces faits inconfortables, ils sont réduits au silence par le ridicule et la diffamation, et même la mort.

Les symptômes d'une activité cométaire accrue sont systématiquement dissimulés par les élites en tant que phénomènes dus à l'homme. Les traînées de condensation des avions dues à des concentrations de poussières cométaires atmosphériques plus élevées sont décrites comme des « chemtrails » vaporisés par les agences gouvernementales, les explosions aériennes cométaires toujours plus fréquentes sont présentées comme des tests de missiles, les changements climatiques dus à une activité solaire diminuée provoquée par le compagnon du Soleil en approche et l'essaim cométaire qui l'accompagne sont qualifiés de « réchauffement planétaire anthropogénique ».

En attribuant la cause de ces événements d'origine cosmique aux hommes, l'élite maintient l'illusion qu'elle est aux commandes. [...

source :http://www.2012un-nouveau-paradigme.com

_________________
« C'est étrange, mais vrai ; car la vérité est toujours étrange, plus étrange que la fiction. »
de George Gordon, Lord Byron .


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 17 Fév 2013, 09:16 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
Ayez peur... Tremblez... :twisted:

Citer :
n attribuant la cause de ces événements d'origine cosmique aux hommes, l'élite maintient l'illusion qu'elle est aux commandes


Mouais, ça c' est du journalisme ! :roll:

Ici, c' est la section espace, pas complot d' une élite sur la masse de moutons qu' ont est censés être selon ce type de site. :lol: :lol:

J' exagère un peu, mais c' est pour dire qu' on se sert d' une info pour la détourner et emmener à tout autre chose.

Du moins, c' est mon avis.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: Nouvelles de l' espace
Message Publié : 17 Fév 2013, 17:35 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
Une photo de famille sur la Lune

En 1972, Charles Duke faisait partie de la mission Apollo 16 qui s'est posée sur la Lune. Dixième homme à avoir marché sur le sol lunaire, Charles Duke a laissé un souvenir de son passage : la photo de sa famille. Restée secrète depuis plus de 40 ans, cette image a été révélée par la NASA.

Image

Si les voyages dans l’espace ouvert au public sont promis par certaines agences et entreprises dans un futur plus ou moins proche, sachez qu’une famille réside déjà sur la Lune depuis maintenant un peu plus de quarante ans. Il s’agit de la famille de Charles Duke, le célèbre astronaute américain. Ainsi, sa femme, ses deux enfants et lui-même touchent le sol lunaire depuis 1972.

Image

Bien entendu, ils n’y sont pas présents physiquement. En réalité, seul Charles Duke a touché le sol de la Lune. En effet, l’astronaute faisait partie de la mission Apollo 16 qui s’est donc posée sur la Lune en 1972. Lorsqu’il a été le dixième homme à poser un pied sur le satellite terrestre, il a décidé de laisser quelques souvenirs de ce passage au cas où il y aurait d’autres visiteurs. Ainsi, la NASA a pu photographier cette image de la famille de Charles Duke sur laquelle on peut voir sa femme Dottie et ses deux garçons Tom et Charles. Finement protégé par un film plastique, la photographie est aujourd'hui intacte. On peut même y lire un message au dos, écrit par Charles Duke lui-même : "Voici la famille de l’astronaute Charles Duke de la planète Terre. Arrivé sur la Lune en Avril 1972".

"Ce qui était important pour Charles, c'était sa famille"

Charles Duke avait pris le soin de déposer cette photographie familiale aux côtés d’une de ses empreintes de pas. Avant de partir de la Lune, Charles Duke avait également immortalisé cette image de la photographie familiale aux côtés de son empreinte. Cependant, cette scène était restée secrète depuis 1972. En effet, personne ne savait alors que Charles Duke avait laissé une photographie sur la Lune. Elle a donc été dévoilée dernièrement par la NASA parce qu’un grand travail d’archives des missions Apollo a commencé aux Etats-Unis, le "Project Apollo Image Archive". "Un tas d’astronautes laissent des effets personnels dans l’espace. Ce souvenir de Charles Dukes est un vrai moment d’humanité car ce qui était important pour lui, c’était sa famille" a déclaré Robert Jacobs, membre de la NASA, relayé par The Sun.

Aujourd’hui âgé de 77 ans, Charles Duke en avait donc 36 lors de cette mission, ce qui faisait de lui le plus jeune homme à avoir marché sur la Lune. Durant sa carrière d’astronaute, il a passé plus de onze jours dans l’espace. A noter que lorsque Neil Armstrong a été le premier homme à marcher sur la Lune en 1969, Charles Duke était le communiquant de la capsule sur Terre.

Source: Yahoo.com


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  

Publicité



cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Theme created StylerBB.net
Traduction et support en françaisHébergement phpBB