accueil news et actus paranormal dossiers du paranormal videos paranormal forum S'abonner au flux RSS

Nous sommes actuellement le 11 Déc 2018, 13:31


Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : L'alchimie
Message Publié : 01 Fév 2013, 23:31 

Inscription : 17 Nov 2012, 13:03
Message(s) : 157
L'alchimie est une discipline qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux. L'un des objectifs de l'alchimie est le grand œuvre, c'est-à-dire la réalisation de la pierre philosophale permettant la transmutation des métaux, notamment des métaux « vils », comme le plomb, en métaux nobles, l'argent, l'or. Un autre objectif classique de l'alchimie est la recherche de la panacée (médecine universelle) et la prolongation de la vie via un élixir de longue vie. La pratique de l'alchimie et les théories de la matière sur lesquelles elle se fonde, sont parfois accompagnées, notamment à partir de la Renaissance, de spéculations philosophiques, mystiques ou spirituelles.

Des pensées et des pratiques de type alchimique ont existé en Chine dès le ive siècle av. J.-C. et en Inde dès le vie siècle. L'alchimie occidentale, quant à elle, prend vraisemblablement ses origines dans l'Égypte hellénistique des Ptolémées entre -100 (avec Bolos de Mendès) et 300 (avec Zosime de Panopolis). Elle s'est ensuite développée dans le monde arabe puis européen durant le Moyen Âge et jusqu'à la Renaissance. Jusqu'à la fin du xviie siècle les mots alchimie et chimie sont synonymes et utilisés indifféremment. Ce n'est qu'au cours du xviiie siècle qu'ils se distinguent, et que l'alchimie connaît une phase de déclin sans toutefois disparaître totalement, alors que la chimie moderne s'impose avec les travaux de Lavoisier.

Image

Le Grand Œuvre avait pour but d'obtenir la pierre philosophale. L'alchimie était censée opérer sur une Materia prima, Première Matière, de façon à obtenir la pierre philosophale capable de réaliser la "projection", c'est-à-dire la transformation des métaux vils en or. Les alchimistes ont développé deux méthodes pour tenter d'obtenir la pierre philosophale: la voie sèche et la voie humide. De façon classique la recherche de la pierre philosophale se faisait par la voie dite voie humide, celle-ci est par exemple présentée par Zosime de Panopolis dès 300. La voie sèche est beaucoup plus récente et a peut-être été inventée par Basile Valentin, vers 1600. En 1718, Jean-Conrad Barchusen, professeur de chimie à Leyde, dans son Elementa chemicae, développe cette voie.

Selon Jacques Sadoul la voie sèche est la voie des hautes températures, difficiles, tandis que la voie humide est la voie longue (trois ans), mais elle est moins dangereuse. Fulcanelli dit à ce propos « À l’inverse de la voie humide, dont les ustensiles de verre permettent le contrôle facile et l’observation juste, la voie sèche ne peut éclairer l’opérateur ».
Les phases classiques du travail alchimique sont au nombre de trois. Elles sont distinguées par la couleur que prend la matière au fur et à mesure. Elles correspondent aussi aux types de manipulation chimique : œuvre au noir calcination, œuvre au blanc lessivage et réduction, œuvre au rouge pour obtenir l'incandescence. On trouve ces phases dès Zosime de Panopolis. La phase blanche est parfois divisée en phase blanche lessivage et phase jaune réduction par certains auteurs alchimistes, qui admettent ainsi quatre phases (noir, blanc, jaune, rouge) pour l'ensemble au lieu de trois (noir, blanc, rouge).

Les Arabes sont les premiers à donner à la pierre philosophale des vertus médicinales et c'est par leur intermédiaire que le concept d'élixir est arrivé en Occident. Roger Bacon veut "prolonger la vie humaine". La quête alchimique, de métallique aux origines, devient médicale au milieu du xive siècle, avec le Pseudo-Arnaud de Villeneuve et Petrus Bonus. La notion de "médecine universelle" pour les pierres comme pour la santé vient du Testamentum du Pseudo-Lulle (1332). Johannes de Rupescissa (Jean de Roquetaillade) ajouta, vers 1352, la notion de quintessence, préparée à partir de l’ aqua ardens (alcool), distillée des milliers de fois ; il décrit l'extraction de la quintessence à partir du vin et explique que, conjointe à l'or, celle-ci conserve la vie et restaure la santé. Paracelse, en 1533, dans le Liber Paragranum, va encore plus loin, en rejetant la transmutation comme but de l'alchimie, pour ne garder que les aspects thérapeutiques. Il a résumé ainsi sa pensée : "Beaucoup ont dit que l’objectif de l'alchimie était la fabrication de l’or et de l’argent. Pour moi, le but est tout autre, il consiste à rechercher la vertu et le pouvoir qui réside peut-être dans les médicaments." En un sens Paracelse fait donc de l'iatrochimie (médecine hermétique), plutôt que de l'alchimie proprement dite. Dès lors apparaît une opposition entre deux usages de la pierre philosophale, la production de l’or (chrysopée) ou la guérison des maladies (panacée). La iatrochimie (ou médecine hermétique) a eu "pour principal représentant François de Le Boë (Sylvius) et consistait à expliquer tous les actes vitaux, en santé ou en maladie, par des opérations chimiques : fermentation, distillation, volatilisation, alcalinités, effervescences." L'alchimie médicale a été étudiée par Alexander von Bernus.

La légende veut que l'alchimiste Nicolas Flamel ait découvert l'élixir de jeunesse et l'ait utilisé sur lui-même et son épouse Pernelle. De même la légende du comte de Saint-Germain marqua l'alchimie, il aurait eu le souvenir de ses vies antérieures et une sagesse correspondante, ou aurait disposé d'un élixir de longue-vie lui ayant donné une vie longue de deux à quatre mille ans selon lui.
Aujourd'hui plusieurs laboratoires pharmaceutiques (Pekana, Phylak, Weleda...), revendiquant les remèdes spagyriques de Paracelse, de Rudolf Steiner, d'Alexander von Bernus, de Carl-Friedrich Zimpel, poursuivent cette tradition alchimique médicale.

L'alchimiste se présente comme un philosophe. Il prétend connaître non seulement les métaux, mais aussi les principes de la matière, le lien entre matière et esprit, les lois de transformation... Son ontologie repose sur la notion d'énergie, une énergie contradictoire, dynamique, une, unique, en métamorphoses. Il tire aussi une morale de ses travaux, l'éloge du travail et de la prière : "Prie et travaille (Ora et labora)" (Khunrath). Il avance une grande méthode : l'analogie ("Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut"). Sa notion-clef est celle d'origine, de retour, ou - comme le dit Pierre A. Riffard - de "réversion". L'alchimiste veut retourner à la matière première, rétablir les vertus primitives des choses, rendre pur et sain toute créature : faire nature, pourrait-on dire.


Le symbole allégorique ne se recoupe pas avec le symbole chimique et, par exemple, le mercure alchimique n'est pas le mercure chimique.
Soufre Image
Mercure Image
Sel Image
Arsenic Image

Pour l'alchimie les quatre éléments ne représentent pas des composantes de la matière, en effet l'unicité de la matière est un des principes philosophiques de l'alchimie, mais plutôt des états de cette matière unique se rapprochant plus du concept physique d'état de la matière. Ces éléments sont avec leurs symboles associés: le Feu Image , Eau Image , la Terre Image , l'Air Image .

Pour l'alchimie les sept métaux étaient liés aux planètes:
Or dominé par le Soleil ☉ ☼
Argent dominé par la Lune ☽
Cuivre dominé par Vénus ♀
Fer dominé par Mars ♂
Etain dominé par Jupiter ♃
Mercure (vif argent) dominé par Mercure ☿
Plomb dominé par Saturne ♄

Le langage alchimique

Image


source: wikipédia

mais après cet article vient d'une personne qui se fie aux interprétations érronées de gens qui croient comprendre l'alchimie.

Ayant quelques expériences pratiques dans ce domaine, avec l'aide de mon maître en alchimie, j'exposerais mon point de vue sur l'alchimie à la suite de ce post plus tard.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'alchimie
Message Publié : 01 Fév 2013, 23:54 
Modérateur

Inscription : 18 Déc 2012, 16:41
Message(s) : 1450
On attend !


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'alchimie
Message Publié : 04 Fév 2013, 22:05 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Jan 2013, 21:04
Message(s) : 462
Localisation : Froidmont OISE
:arrow: c est le cas dans plusieurs sujets :( :( :(

_________________
« C'est étrange, mais vrai ; car la vérité est toujours étrange, plus étrange que la fiction. »
de George Gordon, Lord Byron .


Haut
Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'alchimie
Message Publié : 07 Fév 2013, 18:45 

Inscription : 17 Nov 2012, 13:03
Message(s) : 157
D'abord, ce ne sont pas des spéculations mais c'est réel. L'alchimie existe autant au niveau pratique que spirituel.

L'un des principal objectif que nous avons n'est pas vraiment la confection de la pierre, ce n'est juste qu'une étape. Il y a plein de choses VRAIMENT intéressantes qu'on peut faire avec.

Dans l'alchimie pratique, les métaux vils ( tous les métaux hormis or et argent ) ont subis un accident de parcours, et ont rencontrés des obstacles ce qui fait les variétés des métaux, dans la matrice, dans les entrailles de la terre. Le travail de l'alchimiste est juste de les accompagner à leur point de perfection, rapidement et d'écarter tous les obstacle.

Par contre, c'est vrai qu'en Inde et en Chine, ils ont une très vieille tradition alchimique. En Egypte également, avec les fameuses tables d'Emeraude qui auraient été écrites par Thot, le dieu de l'écriture.

Le Grand Oeuvre n'a pour but d'élaborer la pierre philosophale, mais les pierres. En effet, il en existe des centaines avec chacune des propriétés différentes. Elles dépendent du règne, minéral, végétal.

On opère bien sur une materia prima, mais qui se trouve en toute chose, donc qui explique ce que j'ai dit précédemment. La materia prima est obtenue en séparant un élément de son soufre, de son mercure et de son sel. Ensuite, on les réunis à nouveau sans les impuretés, à l'aide du sel, puis on fait évoluer cette substance dans l'oeuf philosophique. Je ne peux pas trop m'étendre sur l'obtention de cette materia prima.

La projection est possible, telle qu'on le dit. Mais il est possible d'ingérer les pierres, avec des procédés spéciaux, ce qui transforme profondément notre adn et nous ouvre les portes de beaucoup de choses vraiment étonnantes.

La voie humide est plus longue, mais c''est par celle-là qu'on commence, car plus facile et moins dangereuses. En effet, la voie sèche est très dangereuses, si on ne connaît pas ce qu'on fait.
Dans la voie humide, on voit la transformation de la matière, et c'est là qu'on apprend vraiment.

L'élaboration des pierres est bien en trois phases, mais n'ont en aucun cas un lien avec des couleurs précises. Les couleurs sont symboliques et relèvent plus d'une transition entre deux phases. Il faut juste que l'opérateur saisisse ces phases.

De plus, il n'y a pas une seule couleurs pour les pierres, il y en a beaucoup, tout dépend de notre materia prima.

C'est vrai aussi, qu'elles ont des variétés médicinales, elles vivifient l'organisme et renouvelle les cellules pour ainsi dire indéfiniment. Mais il y a encore beaucoup de choses à tirer de ces pierres du point de vue médicinal.

Je n'ai jamais rencontré Nicolas Flamel et sa femme Pernelle, enfin pas à ma connaissance ;)
Je bombarde de questions mon maître en alchimie mais il ne me réponds pas, ou quand il me répond, ces réponses sont mystérieuses. Concernant le comte de Saint Germain également.

L'alchimiste regarde beaucoup la Nature et son fonctionnement. En effet, n'est-ce pas elle, en premier, qui fabrique l'or et l'argent.
On recueille effectivement la rosée.
Je ne peux pas vraiment parler du feu que l'on emploie pour les opérations, mais sachez qu'il ne brûle pas les doigts. Et la couleur verte est très importante, de même que les miroirs. L'entretien du feu est constant et il doit être très très vif pour agir au coeur de la matière. Il faut néanmoins ne pas chauffer trop fort.

Après, je ne reviens pas sur la symbolique alchimique, elle est bien expliquée sur wikipédia. Cependant, il faut connaître les images et la symbolique alchimique pour pouvoir décrypter les livres alchimiques.

Voilà, lege, lege, relege, ora, labora et invenies. ;)


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  

Publicité



cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Theme created StylerBB.net
Traduction et support en françaisHébergement phpBB